23/08

Klout-moi si tu peux ! ou la guerre de la « pseudo influence »

Ah, l’influence … l’éternelle quête des blogueurs débutants ou des stars du web, et non pas des StarWars. Car au risque de décevoir, le fait d’avoir la plus grosse … influence, ne fait pas de vous, ni de moi le père du web. D’ailleurs, Klout, c’est même pas de l’influence.

Lorsque j’ai fait ma trêve de clavier et de souris au mois de Mars, Klout débarquait sur la planète terre et comme tout bon early adopter, j’ai testé cet outil, censé me donner la force. A cette époque, j’avais encore la tête dans le guidon de mon Faucon Millénium en envoyant des salves de tweets dévastatrices pour faire monter ma petite entreprise. Aujourd’hui Klout est partout et secoue le web.

Si ma mémoire ne me fait pas défaut, je devais afficher un Klout Score assez honorable qui avoisinait les 70 points. Mais horreur… En me reconnectant des années lumières après (euh 3/4 mois…), ma force était redescendue à 50. Pourquoi ? J’étais passé de Jedi à jeune Padawan !

C’est quoi ce Klout ?

Il semblerait que Klout soit le standard de l’influence (c’est eux qui le disent …) en calculant un score basé sur votre présence web. Pour ce faire, la firme de San Francisco parle de True Reach, Amplification et Network Score, soit un savant algorithme permettant de faire le bien et le mal dans la webosphère. Je ne vais pas rentrer dans le détail sur la façon dont est calculé ce score car on peut toujours dire il manque si ou il manque ça (bien que je le pense…), je préfère largement me pencher sur les dérives que peux apporter ce type d’outil.

Une pseudo guerre d’influence

En y regardant de plus près, on se rend bien compte que la problématique de ces outils de mesure est bien l’image de soi que l’on renvoie aux autres. Qu’est ce que l’autre va penser de moi ? Vais-je réussir à faire passer mon message et obtenir l’adhésion des autres ? L’influence n’est pas une notion nouvelle dans l’humanité mais prend une nouvelle dimension depuis l’arrivée du web2.0.

Vous avez tous déjà connu ou entendu les premières batailles d’influence via les principaux réseaux comme Facebook ou Twitter. On parle de course aux followers et même d’achat de fan pour faire gonfler les stats et tenter de justifier ses actions dans le cas d’une analyse du ROI. Certaines « agences » vous proposent d’ailleurs des packs all in exclusive et vous pouvez alors acquérir 10000 fans sur votre page Facebook pour seulement 1300€…

Mais quel intérêt au final de montrer au monde entier que vous avez la plus grosse … ?

Je dirai juste que ça doit faire du bien au moral dans cette période de crise de se dire qu’on est le meilleur, le plus fort, le plus influent. Car l’influence du web n’est elle pas assez éloignée de l’influence réelle et sociale ? D’ailleurs, je vois que je ne suis pas le seul à penser que tout ça n’est qu’un jeu, une guerre perdue d’avance, Ronan reprécise que les outils comme cet obscur Klout ne servent en fait qu’à résumer notre présence sur le web.

D’ailleurs, n’avez-vous pas dans votre entourage « physique » proche des personnes beaucoup, beaucoup plus influentes que les influents du web et qui ne savent même pas utiliser Facebook ou Twitter ? Ces personnes ont-elles moins de pouvoir que la webosphère ?

Sincèrement, je ne le crois pas. Après plusieurs années passées sur le web, il suffit de quelques compétences pour se donner de la visibilité et s’imaginer influent ou pire, Gourou. Et forcément, comme dans tout travail de longue haleine, plus vous passer de temps, plus vous êtes visible, plus vous avez une force de frappe mais vous ne devenez pas forcément un maître Jedi ou mieux, un prohète du web. Cela n’existe pas. Le web n’est pas cloisonné, évolue sans cesse et ne permet pas, à mon humble avis, d’émettre une quelconque théorie sur son utilisation optimale.

Au final, Klout vous récompense pour le temps que vous passer à vous rendre visible. Plus vous êtes actif, plus votre score monte et inversement. Une pause de quelques jours dans votre quête suprême et c’est panique à bord.

Soyons sérieux, tout cela n’est qu’un jeu … le jeu de la « pseudo-influence » du web. Klout fait partie de ces jeux, tout comme mesurer la taille de sa … Mais si vous y tenez, allez faire un tour sur le Top 100 Français Klout chez MinuteBuzz.

Vous voyez bien, c’est juste du Buzz ;-)